View of the open sea. Seashore with blue sky.

L’intelligence émotionnelle – Partie 2 – SE CHOISIR

Lien vers L’intelligence émotionnelle – Partie 1 – SE CONNAÎTRE

Les émotions sont des atouts.

Daniel Goleman cite : « Quand ça chauffe autour de nous et que les enjeux sont élevés, les gens conscients font en sorte que leur cerveau émotionnel ne prenne pas le contrôle de la situation. Un état émotionnel intense, dans des circonstances spécifiques, peut déclencher une réaction de lutte, de fuite ou de gel (« fight, flight or freeze ») dans le cerveau humain. Plutôt que de bien examiner un problème et d’agir avec notre raison lorsque cela se produit, les émotions qui surgissent peuvent prendre le contrôle et nous amener à agir de façon irrationnelle. »

  • Si l’amygdale perçoit une menace, elle déclenche un réflexe qui nous amène à lutter, fuir ou figer avant même que nous ayons la chance de vérifier si la menace est réelle, et détourne le cerveau rationnel (phénomène du détournement de l’amygdale).
  • Le néocortex est le siège de la raison dans notre cerveau. Lorsqu’il intervient, il nous permet de réagir de manière créatrice. Pour cela, le fait de prendre une pause de six secondes va permettre au cerveau rationnel de traiter l’information et de se reprendre en mains afin de donner une réponse adéquate.
  • Se poser des questions face à une menace perçue donne suffisamment de temps pour qu’une réponse neurale appropriée fasse intervenir le néocortex. Vous retrouverez la parole, le sens de la synthèse et de l’analyse en plus du raisonnement.
  • Lorsque nous percevons une menace, le noyau abrite des répertoires de souvenirs et de réponses de survivance du passé de nos ancêtres qui ne correspondent plus nécessairement à aujourd’hui. Ce sont ces mémoires qui d’abord entrent en action si elles ne sont pas prises en charge et créent un mouvement, un geste, une parole, une réaction qui n’est plus appropriée et dont nous nous serions bien passé.

 
Prenez quelques secondes et rappelez-vous un événement où vos émotions ont pris le dessus et déclenché une réaction que vous auriez voulu éviter, une parole que vous auriez aimée ne pas avoir dite. Partagez cette situation avec un collègue et demandez-vous ce qui serait arrivé si vous aviez pris quelques secondes pour remettre en question ce que vous viviez. C’est ce que nous appelons la PAUSE de Six secondes!

Poursuivons vers la deuxième intention du modèle Six Seconds, soit celle de « SE CHOISIR ».

Pour approfondir l’intention « SE CHOISIR », il faut maîtriser quatre compétences :

  • Appréhender les conséquences, i.e. évaluer les coûts et bénéfices de nos choix;
  • Piloter ses émotions, i.e. évaluer, tirer parti et transformer ses émotions en un atout stratégique;
  • Être auto-motivé, i.e. récupérer l’énergie à partir de ses valeurs et engagements personnels;
  • Cultiver l’optimisme, i.e. projeter le futur de manière positive.

 
Pour développer ces compétences, pourquoi ne pas décider de revisiter nos valeurs, en faire une liste et les mettre par ordre d’importance. Pour bien se connaître et s’apprécier, l’exercice en vaut la peine. Essayez-le avec le site Barrett Values Centre.

Vous voulez explorer davantage, voici un autre site intéressant qui offre un sondage sur nos forces de caractère et qui ne coûte rien d’autre que votre temps : Via Institute on Character.

Armé de ces informations, vous pourrez déterminer quelles sont les valeurs qui ont le plus d’importance à vos yeux ainsi que les forces de caractère sur lesquelles vous voulez miser pour travailler votre connaissance de vous-même, vous brancher à votre motivation intrinsèque, continuer de bâtir en utilisant cette belle qualité qu’est l’optimisme.

En dernier, vous serez étonné par la capacité que vous allez développer d’extraire l’énergie contenue derrière chacune de vos émotions puisque vous êtes maintenant à même de les nommer et de les expliquer. Ainsi, tout en vous observant, vous « deviendrez plus intelligent avec vos sentiments » en projetant l’émotion et la pensée dans l’action. Votre capacité à prendre de meilleures décisions n’en sera que meilleure.

Si vous désirez discuter de vos trouvailles, n’hésitez surtout pas à nous rejoindre car il pourrait s’ensuivre d’intéressantes discussions qui nous amèneraient à la troisième intention de ce système dynamique, soit l’intention « SE DONNER », thème de notre prochain article de blogue.

Pour terminer, pensez à un leader qui vous inspire actuellement et demandez-vous pourquoi il vous fait si bonne impression. Vous ne serez pas surpris de constater que si l’on mesurait son quotient émotionnel, il serait probablement plus élevé que la moyenne.

« La meilleure façon d’éviter de céder à l’opinion d’autrui est de réaliser que l’opinion des autres n’est que cela – une opinion. Peu importe qu’ils pensent que vous soyez génial ou terrible, ce n’est que leur opinion. Votre vraie valeur vient de l’intérieur. » Travis Bradberry – BrainyQuote

En savoir plus sur l’émotion :
Vers une définition de l’émotion
La roue des émotions, Robert Plutchik
At the Heart of Leadership: How to Get Results with Emotional Intelligence, Joshua Freedman
L’intelligence émotionnelle, Daniel Goleman
What Makes a Leader, Daniel Goleman, HBR
Emotional Intelligence 2.0, Travis Bradberry & Jean Greaves
Six Seconds
Top 10 Travis Bradberry Quotes

Aucun commentaire

Publier un commentaire